ARRETER DE SE PLAINDRE : C’EST POSSIBLE!

SE PLAINDRE -selon le Larousse en ligne- : « Exprimer sa souffrance, sa peine, son mécontentement, râler, -ou encore- rouspéter« .

⇒Vous vous sentez concernés?

ED

Partout autour de nous, que l’on en soit conscient, ou pas, des gens se plaignent toute la journée et il arrive même, bien souvent, que nous fassions partie de ces personnes. Je suis tombée un jour sur le blog de Guillaume Boute et tout spécialement sur un de ses articles : « J’ai testé le challenge 21 jours sans se plaindre ». -Allez voir son blog (il est super) en cliquant sur le lien! Il présentait ce défi qui impose d’arrêter de se plaindre pour 21 jours. Si vous voulez plus de détails sur ce défi en particulier, comme je le disais, tout est très bien expliqué sur son blog. Tout est d’ailleurs si bien dit, qu’il se peut que…j’aie aussi fait ce défi afin de vous le présenter 😉


21 jours sans se plaindre


  • Jour 1 : -Lundi 28 mai-
  • Je me suis réveillée, le défi bien dans la tête et je pense que j’ai dû me plaindre moins de 5 fois dans la journée. Une plainte peut nous échapper si vite! La plupart du temps, je commençais ma phrase et « ouuuups« . Petit à petit, on commence à tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler et à avoir du recul sur ce qu’on dit et la manière dont on le dit.

 

  • Jour 2 : -Mardi 29 mai-
  • J’ai demandé à mes amis de me donner une légère tape sur le bras quand je me plaignais et ils me soutenaient dans ma démarche, ce qui a facilité les choses! C’est une méthode que je recommande pour son efficacité, d’ailleurs. 

 

  • Jour : 3….4……5………6… On va peut-être s’arrêter là, je vous épargne le reste 😉
  • Les jours ont donc passé et j’ai tout de suite compris quelles étaient les situations dans lesquelles flancher et se plaindre devenait une tentation très forte. La fatigue, le manque de sommeil, les devoirs, le stress ou la météo capricieuse rendaient la tâche un peu plus ardue. On se rapprochait à grand pas de la fin de l’année scolaire et je n’avais plus que les vacances en tête. Petit à petit, il faut apprendre à s’accorder des pauses quand on a un coup de mou, à dormir plus et d’une quantité régulière et à ne pas se plaindre trop. 

 

  • Jour 21 : -Dimanche 17 Juin- C’est le dernier jour du défi, il est d’ailleurs inscrit sur mon agenda à l’aide d’un « DERNIER JOUR, BRAVO! » qui m’apporte le sourire. Aujourd’hui, je n’ai pas pu m’empêcher de me plaindre une fois quand je me suis rendue compte qu’il allait falloir retirer toute la préparation d’une crème chantilly du siphon car nous n’avions pas de cartouches d’air… Et oui, je suis humaine comme vous! 😉 D’ailleurs, si une recette de Baba au rhum vous tente, je viens d’en faire un excellent pour la fête des pères! Même si c’est la fin de ces 21 jours, et donc du défi, je ne compte pas m’arrêter en si bonne progression!

Au cours de ces 21 jours, même si parfois le défi prenait la poussière dans un coin de ma tête, j’ai pu me rendre compte à quel point se plaindre n’apportait rien à part sortir la frustration du moment. Dans ce cas-là, j’ai essayé d’aller rouspèter dans mon coin ou dans ma tête pour ne pas polluer les autres. Alors oui, parfois c’est très dur d’arrêter de souffler et on a l’impression que c’est la seule chose qui peut aider mais dans ces cas-là, faites-le dans votre coin, plaignez-vous un bon coup tout seul avant de repartir avec le sourire et la bonne humeur parce que Dieu vous a accordé une nouvelle journée et qu’il est inutile de gâcher votre temps en vous plaignant sans cesse.

« Heureux sont ceux qui prennent la vie jour après jour, se plaignent très peu, et sont reconnaissants pour les petites choses de la vie ».

Si vous voulez vous plaindre du comportement de quelqu’un, allez le lui dire. Si vous voulez critiquer quelqu’un, imaginez-vous que cette personne est dans la même pièce, je vous assure que vous y repenserez deux fois avant de le faire. Si vous voulez vous plaindre de votre vie pensez à cette citation d’Abraham Lincoln « Celui qui n’a un jour osé changer, n’a pas le droit de se plaindre de la médiocrité de son existence« .

Vous vous plaignez de votre corps que vous comparez sans cesse à ceux des magazines, avez-vous essayé le sport? Et tant bien même, le sport ne remplacera jamais l’estime de soi.  Vous êtes tous magnifiques, arrêtez de vous plaindre de ce que vous n’avez pas, vous êtes en train de respirer, vous vivez, c’est une chance inouïe!

Même si vous ne pourrez pas garder votre sourire tous les jours -croyez-moi, c’est impossible-, si vous ne faites qu’un seul effort pour voir le verre à moitié plein et arrêter de vous plaindre, vous allez voir comme beaucoup de choses vont changer.


Résultat du défi :

Baisse énorme du temps perdu et gâché à me plaindre! √

DONC : Réduction du temps passé tendue, frustrée et mécontente. √

-Augmentation de la positivité. √

 Meilleure Réalisation des objectifs pour une sensation d’accomplissement inouïe. √

-Augmentation du self-control dans la parole et dans la gestion des émotions. √


DSCN0153


Se plaindre n’est qu’une mauvaise habitude et comme toutes ces affreuses habitudes, elle est évidemment difficile à perdre mais PAS IMPOSSIBLE! Loin de là! Tout le temps que j’utilisais à me plaindre me serre maintenant pour remercier.

Remercier Dieu pour cette nouvelle journée et tout ce que j’ai fait, les personnes que j’ai rencontré, les sourires, les leçons, la nature et les couchers de soleil grandioses qui laissent place aux étoiles, espoir d’un jour meilleur dans une nuit paisible, pause dans le tourbillon incessant du monde et de la vie….

Remercier ceux qui me soutiennent dans tout ce que je fais et qui me réconfortent, qui me remettent dans le droit chemin et qui me poussent à aller de l’avant, ceux qui endurent mes plaintes avec patience et qui me forcent à vouloir devenir une meilleure personne. 

Vous remercier, chers lecteurs pour le temps que vous m’accordez en me lisant, et me donnant ainsi l’opportunité de m’exprimer, vous remercier pour tous vos commentaires qui me boostent davantage chaque jour et me relèvent de mes doutes concernant la pertinence de ce blog. 

Remercier mon père en ce jour de fête pour son soutien infaillible sans lequel je vacille. Je ne pourrais jamais assez le remercier pour tout, absolument tout. 


Bonne fête des pères à tous et n’oubliez pas, arrêter de se plaindre c’est POSSIBLE et ça commence aujourd’hui surtout si vous voulez casser tous ces clichés français du petit bonhomme avec son béret, sa baguette sous le bras, de mauvaise humeur et qui se plaint tout le temps : il est grand temps de vous y mettre!

A très vite,

Emeline. 

ED
Publicités

20 réflexions sur “ARRETER DE SE PLAINDRE : C’EST POSSIBLE!

  1. Hello!
    Je n’arrive pas à croire que tu sois si jeune et aies même réalisé que tu te plaignais trop ahah. Ceci est dit sans méchanceté aucune, juste que à 16 ans, on n’a pas toujours la conscience de ce qu’on fait, tu es très mature! 🙂
    A 16 ans, je voulais juste me vieillir ahah (bon je dis ça, j’ai 23 ans donc je ne suis pas si vieille que ça en fait ahah).
    C’est un super défi en tout cas, je devrais l’essayer aussi!

    A bientôt!

    Aimé par 2 personnes

    1. Hey!
      Oh, merci beaucoup, j’aime bien réfléchir sur ma manière d’agir et d’évoluer dans le monde 🙂 Tout le monde aimerait être plus âgé à un moment ou un autre mais depuis que je suis enfant, j’ai toujours rêvé d’avoir 16 ans, va savoir pourquoi…C’était pour moi l’âge idéal et parfait donc j’en profite! Je te le conseille fortement, ça change beaucoup de choses si on le fait à fond! N’hésite pas à revenir partager ton avant/ après quand tu auras réalisé le défi 😉 Encore merci et à bientôt, j’espère!

      Aimé par 2 personnes

    1. Merci surtout à toi! Je croyais que je râlais beaucoup avant de faire ce défi et de me rendre compte que c’était pas si difficile que ça de moins le faire si ça peut te rassure 😉 Je suis persuadée qu’un jour tu y arriveras, en attendant, bon courage et surtout, n’abandonne pas! 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup! Moi aussi, il m’arrive de perdre le contrôle, c’est pas facile lorsqu’on est exténué, malade ou qu’il pleut. Ces facteurs rendent le self-control plus difficle mais avec de l’entrainement, on voit facilement les progrès 😉 N’hésite pas à revenir poster un commentaire pour nous partager ton avant-après, pareil pour tes amies! Encore merci et bonne journée à toi 😉

      J'aime

  2. seiraz

    Malheureusement je me plains un peu beaucoup trop. Je fais de plus en plus d’efforts pour éviter de me plaindre parce que honnêtement j’ai une bonne vie, je n’ai pas à me plaindre. Dès que je me plains je pense à ces personnes qui ont une vie encore pire que la mienne (pauvreté, violence, guerre…) et ça me remet vite fait fait les choses en place. Je pense essayer ce challenge, en espérant que ça soit un électrochoc pour arrêter de me plaindre 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’est souvent quand on a beaucoup qu’on se plaint le plus, j’étais moi aussi dans cette situation. C’est une bonne solution que de penser à ces choses là mais ça déprime un peu parfois je trouve malgré l’efficacité de la chose! Je suis sure que ça va fonctionner pour toi 😉 N’hésite pas à venir partager ton avant/après! Bonne soirée et merci pour ton commentaire 😉

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai adoré cette citation de Lincoln car elle est tellement vraie ! Beaucoup de gens autour de moi se plaignent de leur boulot en permanence mais ne lèverait pas le petit doigt pour en changer car ils se plaisent trop là où ils sont finalement… Je me plains beaucoup par rapport à mon boulot mais j’ai un tempérament assez proactif où je ne vais pas disserter pendant des heures sur tout ce qui ne va pas mais plutôt trouver des solutions pour que ça aille mieux. Mais cela nécessite à mon sens de savoir prendre du recul, de s’investir et d’oser. Ce que peu de gens n’ont pas le temps et/ou le courage de faire. Ils n’en ont pas forcément le choix non plus même s’il faut veiller à ne pas laisser perdurer une situation non viable.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour! C’est vrai qu’autour de nous, il y a un grand nombre de gens qui veulent changer de vie en claquant les doigts, ce qui n’est malheureusement pas possible. C’est une très bonne chose que d’oser, et de trouver des solutions sur ce qui ne va pas. De plus, une fois la solution trouvée, on a l’esprit plus libre! Merci pour ton commentaire instructif, bonne journée à toi 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s