PEUR DE L’INCONNU : COMMENT S’EN DÉFAIRE EN CINQ CONSEILS.


La peur de l’inconnu, cette fameuse peur qui vous braque ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir quand vous commencerez à appliquer les cinq conseils que je vais vous donner.

Cependant, je dois commencer par vous dire qu’il est normal d’avoir peur mais qu’il ne faut pas que ça devienne paralysant et handicapant. La peur fait partie de l’essence humaine, et, est nécessaire. Elle permet d’avancer, de se surpasser. N’avoir aucune peur est assez improbable, voir impossible ou inquiétant.

Hafid Aggoune, écrivain français, écrivait d’ailleurs dans son roman Quelles nuits sommes-nous? « La vie s’arrête lorsque la peur de l’inconnu est plus forte que l’élan.« 

J’ai moi-même souffert de cette peur un temps. Mon expérience en peu de mots?

J’avais besoin de savoir chaque chose qui allait se passer, d’avoir une sorte d’emploi du temps pré-rempli dans ma tête. A ce niveau-là, ce n’est plus de l’organisation… Petit à petit, j’ai fais face à ma peur parce que j’en avais marre et mes expériences m’ont forgée. J’ai compris comment en sortir et maintenant, je vais partager mon expérience avec vous.

Bon, ne perdons pas plus de temps à tergiverser, voilà mes 5 conseils pour en finir avec la peur de l’inconnu. Testé et approuvé : vous allez même commencer à aimer tellement l’inconnu que vous ne pourrez plus vous en passer par la suite.


Voici mon premier conseil, allez voir vos proches et amis ou même spécialistes, dans ce que vous rêvez de faire mais que vous n’osez pas à cause de cette peur. Cela peut aussi s’appliquer pour des choses plus banales.

Prenons un exemple, quand j’étais dans mes années « collèges », j’ai dû prendre le bus pour la ville d’à-coté afin de pouvoir aller à l’école de musique. La toute première fois, quand on m’a dit que je devrais prendre le bus, j’ai complètement paniqué. Je ne voulais pas le prendre. On est d’accord, c’était assez stupide… Il y une première à tout, et c’est souvent, cette fois-là, la plus difficile. Evidemment, je suis toujours là, donc prendre ce fameux bus ne m’a pas tuée.

Il faut se lancer mais parfois, avoir des conseils de la part des autres rassure beaucoup. Par exemple, si vous êtes paniqués pour votre JDC (ce n’était pas mon cas mais je sais que ça arrive), demandez autour de vous comment la journée se déroule, ce qui va se passer. Pour quelqu’un qui a peur de l’inconnu, connaître les majeures parties de la journée va déjà enlever un poids et un stress. On est tous embarqués dans le même bateau de la vie, alors entraidons-nous. Si vous voyez quelqu’un qui panique ou qui stresse, rassurez-le et soutenez-le! Voilà pour le premier conseil, passons maintenant au suivant.



A première vue, le conseil numéro 2 peut vous sembler un peu spécial mais il fonctionne. Je m’explique : un des seuls moyens de casser votre peur de l’inconnu est de lui faire face.

Par exemple, vous voulez revoir des amis d’enfance mais vous avez peur parce que vous ne savez pas comment cela va se dérouler, peur des silences, de rien avoir à se dire etc..

Faites-le quand même! Vous n’avez rien à perdre, bien au contraire! En effet, si vous n’allez jamais revoir ces amis, qui vous dit que ça se passera mal? Une fois que vous les aurez revus, vous pourrez émettre un avis. Il faut faire ce qu’on redoute de faire, cela permet d’arrêter de fuir la vie et de ne plus avoir peur de cette situation. Si vous faites face à chaque situation qui vous terrifie comme ça, vous allez voir votre peur de l’inconnu grandement diminuer.

Autre exemple, vous avez peur de partir seul(e) à l’étranger. C’est normal, c’est nouveau et vous ne savez pas comment cela va se passer mais vous ne saurez si votre peur est justifiée qu’en essayant! De plus, utilisez le conseil numéro 1, allez demander aux autres comment ça se passe, cela va vous rassurer et si vous ne connaissez personne qui est parti à l’étranger seul (pour un échange par exemple), vous pouvez toujours aller lire mon article sur le sujet où je parle de mon expérience à Budapest (Hongrie).



Nous voilà rendus au conseil numéro 3. Une fois que vous avez demandé de l’aide à vos amis, et que vous vous êtes mis dans une situation que vous redoutiez, c’est maintenant qu’il faut essayer de gérer la situation seul!

Par exemple, encore une peur dérisoire malheureusement, mais plus jeune, j’avais une peur bleue d’aller acheter quelque chose dans une boulangerie. Pour affronter ma peur, j’ai déjà commencé par demander à d’autres personnes de m’accompagner mais ce n’était pas pleinement efficace car je ne dépassais pas ma peur seule. Quand je l’ai fais seule, c’est là que ma peur a vraiment disparu.

Evidemment, elle ne s’évanouit pas du premier coup mais plus on se force à faire face à la peur, plus elle fond comme une glace au soleil! Bref, demandez à une amie d’aller avec vous pour revoir ces amis d’enfance que vous n’avez pas vu depuis des années, c’est bien mais le faire seul(e), c’est mieux! De plus, vous aurez ensuite la fierté de l’avoir fait tout seul et vous ne serez pas dépendant d’une autre personne quand vous vous retrouverez devant une situation qui vous stresse. Si vous l’avez déjà affrontée seul une fois, alors pourquoi pas deux, trois, quatre etc… Bref, essayez de combattre vos peurs, seul.



Voici le conseil numéro 4 : lancez-vous des défis! Je vous rappelle : vous avez demandé conseil auprès de vos proches et amis, puis vous avez fait exactement ce qui vous terrifiait en gérant la situation seul comme des grands, maintenant, il est temps de recommencer.

Vous aviez peur de vous perdre et vous avez su retrouver votre chemin une fois, recommencez, partez vous balader plus loin dans un endroit inconnu, lancez-vous le défi de ne pas vous perdre (soyez toujours quand même très prudents). Il ne vous reste plus qu’à vous prouver que vous pouvez le faire.

Nelson Mandela disait « Le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité à la vaincre« .

Quand vous commencerez comme ça à partir à l’aventure, de multiples péripéties vont survenir, tirez-en des leçons. Ce conseil nous conduit au dernier, le numéro 5 :



Maintenant que vous vous êtes lancé un défi et que vous l’avez relevé, commencez à explorer l’inconnu. Cela peut-être l’inconnu géographique mais aussi de situations, de paroles, etc. Gardez toujours le contrôle du navire mais baissez votre garde, laissez les choses arriver.

Tirez du négatif du positif et vous allez mûrir.

Vaincre la peur de l’inconnu, c’est découvrir un nouvel état d’esprit plus aventureux, c’est profiter de l’instant présent et des surprises de la vie. Quand vous aurez saisi que l’inconnu est le sel de la vie, vous allez commencer à l’aimer, à le chercher (je parle par expérience).

Il est normal d’appréhender les nouvelles situations mais il faut maitriser ses émotions, se forcer à rester le maître du bateau. La peur ne doit pas être le capitaine.


Eleanor Roosevelt disait « Chaque jour faites quelque chose qui vous fait peur.« 

 



J’espère que ces conseils vous seront utiles. Pour ceux qui sont terrifiés par l’inconnu, essayez de les appliquer et dites moi si vous voyez un quelconque changement.

Vous êtes capable de vous dépasser.

Les limites sont posées dans vos têtes, il suffit d’agir pour les briser et c’est un processus assez long mais qui rend libre.

Maintenant, il ne me reste qu’une question à vous poser :

« QUE FERIEZ-VOUS SI VOUS N’AVIEZ PAS PEUR? » 

 

A très vite, 

Emeline.

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “PEUR DE L’INCONNU : COMMENT S’EN DÉFAIRE EN CINQ CONSEILS.

  1. Ping : UNE SEMAINE DANS LA COM’ : CARNET DE BORD D’UNE STAGIAIRE. – letourbillondumonde

  2. karinemademehappy

    Voilà un article qui tombe à pic! Je suis actuellement dans une situation un peu délicate, une de celle où on avance à tâtons sans vraiment savoir ce que nous réserve le futur. Et j’avoue avoir un peu l’impression de jouer à l’équilibriste sur sa corde raide… Je vais tenter de mettre à place tous ces bons conseils. Merci d’avance.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s