NE PAS TOUT LE TEMPS SOURIRE : UN DROIT!


De toutes mes peurs, je suis la plus terrifiante. Je suis ma propre ennemie. Deux faces se confrontent, se jugent et se provoquent. L’une d’elle sommeille mais quand elle se réveille, elle dévaste le château fait de minces cartes fragiles qu’on bâtit tout doucement.

Alors oui, nous avons tous le droit d’arrêter de sourire parfois. Les réseaux sociaux ventent ces sourires Colgate white, ces poses parfaites réalisées par des personnes que l’on peut croire toutes aussi parfaites de l’extérieur. Les couleurs sont parfaites, l’équilibre de l’image est respecté, cette fille a fait ce que les gens voulaient d’elle mais surtout, elle a le sourire plaqué sur le visage. Mais sachez que derrière ce sourire de façade se cachent peut-être tous ses problèmes, ces fissures qu’on tente de cacher tant bien que mal avec du plâtre et un brin de peinture.


ED

Un jour quelqu’un m’a dit « Mais….où est passé ton sourire sur cette photo? » Même si c’était dit sans mauvaise intention, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que je devrais avoir le droit de ne pas sourire, que nous devrions tous avoir ce droit, le droit d’arrêter de se dresser une vie « parfaite » pour les autres. Alors oui, on me voit souvent souriante, rieuse, pleine de vie et de joie mais la vie est un cycle sans fin. On pense s’être relevé mais notre ombre nous suit toujours, attendant le meilleur moment pour agir. On ne comprend pas, on croyait juste en avoir fini, il faut croire que la vie en avait décidé autrement.

Il faut arrêter de mentir, on porte tous notre croix, si différente ou si minime soit-elle. Un jour libéré de nos chaînes, le jour suivant entravés de nouveau…

Si le but est d’être soi-même, d’être honnête et vrai, alors laissez-nous montrer nos faiblesses, laissez-nous le droit d’enlever ce faux sourire. Le bonheur est un voyage non pas une destination, alors, montrons nos complexes, nos échecs, nos fautes, nos hontes parce qu’ils nous rendent beaux et font partie de cet incroyable voyage qu’est la vie. Nous ne sommes pas faits que de joie, de rires ou de réussite! Il y aura des jours où vous pourrez soulever des montagnes mais parfois, l’ombre rattrape et frappe et il faut l’accepter.

pixabay.com

Lundi, vous souriez mais sachez que vendredi vous avez aussi le droit de pleurer. Après la pluie vient le beau temps mais la pluie est nécessaire à la vie. Arrêter de juger sur les apparences quand vous-mêmes vous cachez derrière un masque! Si vous avez des problèmes qui vous hantent, qui vous pèsent, qui vous entravent, il est grand temps de les résoudre! Faire semblant pèse si lourd, vous allez voir combien il est agréable de se sentir léger.

Un anonyme disait : « Personne ne remarque votre tristesse et votre douleur mais tout le monde remarque vos erreurs« 

Même ceux qui paraissent forts et heureux ont besoin de temps en temps de quelqu’un qui leur prenne la main et leur dise que tout ira bien. On dit « ça va » pour éviter les pourquoi ou les explications. La vie est comme ça malheureusement…mais pourtant, il faut se relever, il faut rebondir après l’échec (j’en parle dans l’article dont je vous mets le lien) et ne pas abandonner!

SUISSE
ED

On a le droit de chercher à être heureux, à s’épanouir, et c’est pour cette raison que je parle de développement personnel sur ce blog ; parce qu’entendre quelqu’un rire est magnifique et que les vrais sourires sont des rayons de soleil qui percent la pluie…mais parfois, on a le droit de ranger le sourire au placard et de prendre une pause parce que faire semblant, c’est lourd. On ne peut pas être heureux tous les jours, et ce n’est pas grave!

 Sans tristesse, comment connaître la joie et l’apprécier à sa juste valeur?

C’était un sujet qui me tenait à coeur et je tenais à en parler avec vous. N’hésitez pas à commenter pour partager votre ressenti! N’oubliez pas : ne soyez pas avares des vrais sourires qui viennent du coeur, ce sont des cadeaux si précieux!

Prenez soin de vous, ne comptez pas les jours mais faites que les jours comptent!

A très vite, 

Emeline.

ED

 

Publicités

TU ES MAGNIFIQUE!


Tu es MAGNIFIQUE.


ED

Tu es beau, belle mais tu vois pourtant le contraire dans ce miroir où tu cherches sans cesse ce qui ne va pas, ce qui ne correspond pas à l’affiche publicitaire que tu as admiré un peu plus tôt dans la journée… Cette femme était si belle, son visage sculpté, bien proportionné, son corps longiligne harmonieux, mais cette femme n’est pas toi, ni moi ; comme cet homme musclé qui accompagnait cette déesse n’est pas toi non plus. Toutes ces personnes au physique inatteignable que tu crois si heureuses ne sont pas toi et je suis désolée de le dire, ne le seront jamais.

Ton corps est un vaisseau qui traverse les bonheurs, les malheurs, malheureusement pas si étanche au dehors, au monde. Tu attends le matin où tu te réveilleras « beau ». Mais n’es-tu pas déjà beau? Magnifique, que dis-je! D’où vient ta valeur? Vient-elle des commentaires des autres, de ta ressemblance, ou non, aux mannequins d’aujourd’hui que tu admires, de la façon dont tu t’habilles, des modes, de ce que dit le monde de toi? D’OÙ vient ta valeur? Dieu t’as créé d’une manière absolument parfaite et il t’aime ainsi. Tes taches de rousseur sont splendides comme tes cheveux bouclés ou tes courbes. Chaque détail est le tien, un tout petit fragment de l’oeuvre d’art que tu es. Tu recherches encore ce qui te rend unique, sois heureux de l’apprendre que tu l’es déjà.


Mais alors, pourquoi toutes ces insultes? Je n’ai jamais compris pourquoi les gens aimaient tant critiquer, détailler, se moquer de ces corps que personne ne choisit comme d’une oeuvre d’art contemporaine dont personne ne comprendrait le sens. PERSONNE ne choisit à quoi il ressemblera. Malheureusement, et je me tiens aux dernières nouvelles, il n’y toujours pas de menu à la carte. Toi dernière ton écran, aimerais-tu vraiment pouvoir choisir de modifier çà et là ton corps? Cette proposition peut sembler alléchante, croustillante présentée ainsi, mais….serais-tu plus heureux?

On ne choisit pas sa famille, on passe sa vie à apprendre à l’accepter et à l’aimer.

On ne choisit pas son corps, on passe sa vie à apprendre à l’accepter et à l’aimer.

Celui qui a trouvé la recette miracle pour vivre ne serait-ce une seconde par jour au-dehors de son corps, qu’il se manifeste! Toute notre vie, chaque jour qui nous est accordé, notre corps est là pour nous aider à réaliser nos rêves. Apprends à être heureux de ce que tu as déjà.

Tu peux peut-être marcher, courir ou sauter et même si ce n’est pas le cas, tu peux peut-être sourire, respirer, et rire. Si tu n’aimes pas ton corps, quelqu’un l’aimera pour toi. Arrête de voir quelque chose qui n’existe pas, ce que tu vois dans le miroir est MAGNIFIQUE.

Un jour, je te le promets, tu verras ce que je vois.

Observes les expressions des gens autour de toi, la façon si infime qu’a leurs yeux de moduler en fonction du temps, ouvrant la voie vers leur âme, les rides qui se plient et se déplient témoins des années qui passent remplies d’aventures, de pleurs, de joies, de réussites formées par l’échec, d’envies, de rêves, de recherches, d’accomplissements, de maladies, d’études, de rencontres, de séparations, de retrouvailles, d’embrassades, de remords, de mensonges, de pardons, de « je t’aime »… Tant de secondes qui forment les minutes s’engouffrant dans le ruisseau des heures rejoignant un peu plus loin le fleuve des jours puis la mer des années. La vie est bien plus belle quand on voit la beauté dans chaque chose.


ED

Etre plus maigre, avoir plus de formes, être plus ou moins musclé, avoir des cheveux raides comme des cheveux frisés, être plus petit ou plus grand, que de préoccupations futiles quand ce jour peut être le dernier. Tu n’aimes pas ta peau noire à cause des remarques que l’on te fait, cette bosse légère sur ton nez, ta tête ronde, carrée, triangle, tes grandes épaules, ta taille, tes vergetures et toutes ces cicatrices qui rendent si beau ton corps, stop! Si tu avais un vaisseau qui devait tenir toute la vie, tu en prendrais soin pour en être fier et bien, sache que tu en as un, et que tu es déjà à l’intérieur. Qu’attends-tu pour apprendre à l’aimer, le chérir, le protéger. Tu as donné la vie mais maintenant ton corps a changé, apprend à l’apprécier à nouveau, toi qui est maman. Tu es handicapé de la vie, tu es magnifique aussi! Vous êtes tous splendides! Cette oeuvre d’art dont Dieu est l’artiste t’accompagne en ce jour et je ne te demande qu’un seul effort : va devant une glace et trouve une toute petite chose qui te plaît dans ce que tu vois, n’importe quoi. Fais cet exercice chaque jour, complimente les autres personnes, ose aller les voir et leur dire que tu les trouves belles. On participe à établir la confiance de chacun! Entoure-toi des bonnes personnes, et arrête de t’autocritiquer. Si tu veux absolument perdre du poids, fais du sport et mange sainement, si tu veux te muscler alors, qu’attends-tu? T’aimer va absolument tout changer, je t’assure. La route n’est évidemment pas facile et si tortueuse parfois mais tout le monde est concerné, tout le monde a un corps, notre vaisseau….pour la vie.

N’oublie pas ta valeur. Elle n’est pas influencée par les modes, les tendances, les critiques, Dieu t’aimera toujours tel qu’il t’a créé et n’oublie surtout pas :

TU ES MAGNIFIQUE.

 

A très vite,

Emeline. 

instagramfollowers

Liens en plus :

!Allez voir cette série de vidéos « cher corps » particulièrement touchantes réalisées par la youtubeuse Léa Bordier!

La vie n’est pas juste la routine, réveillez-vous! Et cliquez 😉

Portrait : Séraphie alias Thelittlegirl


be yourself. Always. (1)
ED Crédit image : thelittlegirl

Vous la connaissez peut-être sous son nom de youtubeuse « Thelittlegirl », aujourd’hui je vous présente Séraphie par qui j’ai eu le grand plaisir d’être interviewée pour sa chaîne youtube que vous pouvez retrouver dans ce lien! CLIQUEZ!

Si vous lui demandez de se présenter, cette fille pétillante de 18 ans aux boucles sauvages vous répondra, gênée « ça fait trop CV -rires- je suis quelqu’un….« .

Qui suis-je? Une question qu’elle n’est pas la seule à se poser encore aujourd’hui. Se redéfinir est une tâche de tous les jours. Chaque jour amène son lot de surprises et ses leçons…

Crédit : thelittlegirl

Rêveuse, un filet de voix lui échappe tandis qu’elle laisse la chaleur inhabituelle pour ce mois d’avril lui caresser le visage, la tête penchée vers le soleil : « j’adore le ciel bleu…très bleu….sans aucun nuage… »


La vie? Comme les muffins au chocolat, Séraphie la croque à pleine dent. Réfléchir en déambulant dans le paysage seule lui permet de se recentrer sur elle-même, sur l’essentiel. Sa voix douce se perd dans les odeurs d’été « j’ai jamais vraiment su qui j’étais…mais je suis sur la bonne voie. Je me trouve à travers les autres….Quand je parle avec les gens, je réfléchis sur moi. »

pixabay.com

Le but de la vie? S’épanouir. S’assumer.

Oui, vous avez bien entendu, S’ASSUMER! Dans le monde d’aujourd’hui, on essaye de montrer son individualité et son originalité mais les barrières sont toujours là.

Pourtant, comme l’a si bien dit Séraphie, « on vit avec soi toute sa vie, H24 avec nous même, autant s’assumer, s’aimer… » Maître Zen disait « S’assumer c’est s’autoriser d’exister tel que l’on est. »

Pourquoi hésiter à prendre des initiatives même si elles sortent de la norme? « Il ne faut pas chercher à se fondre dans la masse même si ça ne plait pas forcément aux autres. » nous a-dit Séraphie. « Vous vivez Votre vie, pas celle des autres! »

Oscar Wilde disait : « Il y a un moment où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l’existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose.« 

Crédit : thelittlegirl

La vie n’a pas été un long fleuve tranquille pour cette jeune fille de 18 ans!

18 années qui ont passé si vite malgré tout.  En pleine puberté, dans son année de quatrième, elle est touchée par un mal qu’elle auto-diagnostiquera plus tard comme une dépression. L’autodestruction mentale, sa meilleure amie pendant ses années collège, a puisé ses sources dans un manque cruel de confiance en soi.

Banal selon vous? Un mal être qui peut pourtant aller très loin. Même si aujourd’hui Séraphie est une jeune femme à la conquête du bonheur, malgré les rechutes, elle a eu du mal à tourner la page et a cherché à effacer ses souvenirs douloureux à jamais. La puberté est un thème qui mériterait un article à lui entier. Changements en tous genres, poids, silhouette, visage, et tant d’autres… Beaucoup de personnes n’arrivent pas à gérer cette montagne de nouveautés. Cette jeune femme qui « se trouvait vraiment horrible » apprend de jour en jour à accepter son corps : son seul vaisseau jusqu’à la mort..

Crédit : thelittlegirl

La dépression engendre un grand sentiment de solitude que thelittlegirl a essayé de nous décrire, les yeux perdus dans le vague ou plutôt dans les souvenirs… »je voyais toutes les autres filles, minces, qui avaient l’air d’être si heureuses…j’en voulais à tout le monde…je ne voulais plus être là…je ne voulais pas vivre…je n’étais pas heureuse… » 


Séraphie étalait la spirale infernale de ses états d’âme sur les feuilles vierges de son agenda mais un jour, son voisin de classe les a vues, et a écrit dans son agenda « Je te passe une corde et un tabouret si tu veux« .

Si je fais aujourd’hui des portraits sur le blog c’est pour toutes ses choses, pour qu’elles arrêtent de se produire. Savez-vous à quel point un commentaire pareil peut faire mal même si vous pensez que ce n’est qu’une blague?


Séraphie, telle un naufragé sur son bateau, désespérée, a remis à de nombreuses reprises en question son utilité dans ce monde. « Dans ces moments, on se demande si ça vaut la peine d’exister, après tout, on ne sert à rien… » nous a-t-elle dit d’une voix triste, un pied dans le passé, sa voix témoin d’une époque révolue,  voyageuse dans le temps vers des souvenirs douloureux qu’elle cherche encore et toujours à refouler.

Ses amies l’ont beaucoup aidée à sortir de cette dépression et à respirer à nouveau. Il faut trouver de bons amis, se débarrasser des relations toxiques car même si on ne peut pas être heureux tous les jours, Séraphie nous a confié avec un sourire « L’amitié donne sens à la vie, accorde la confiance qui manque. Les amis nous poussent plus haut, nous écoutent, sans jugement. » 


Le jugement….bien trop présent à mon goût aujourd’hui.

Parlons religion par exemple! thelittlegirl nous a confié avec sincérité ce qu’elle ressentait, la peur d’air jugée par les gens qui trouvent ça « vieux jeux ». Il est très difficile aujourd’hui si l’on est pas bien entouré  : d’assumer, encore une fois. Croire n’est pas un long fleuve tranquille tantôt soumis aux assauts du monde qui se dit pourtant ouvert à tous mais qui donne parfois l’impression de se fermer de plus en plus ; tantôt traversé par des remises en question, des hauts, des bas…

Les amis ne sont pas les seuls qui peuvent aider : « La famille aussi est très importante, elle permet de se remettre dans le bon chemin lorsqu’on a emprunté le mauvais, de s’améliorer en ayant un point de vue extérieur qui peut aider. »

Pour tous ceux qui souffrent de dépression ou d’isolement, vous n’êtes pas seuls! Vous pouvez retrouver un sens à votre vie. Vous servez à quelque chose. Tout le monde a un rôle à jouer sur cette planète! VOUS AVEZ UN ROLE A JOUER! Soyez courageux, demandez de l’aide, parlez-en autour de vous, mais n’abandonnez pas!

Crédit : thelittlegirl

En plus de sa vie quotidienne d’étudiante en BTS, Séraphie est sur YouTube sous le nom de « Thelittlegirl ». L’ouverture de sa chaîne, il y a maintenant un an, aura été pour elle « une très belle découverte ».

D’abord impressionnée par tous ces YouTubers qu’elle admirait, elle n’a pas tout de suite osé se montrer mais, soudain, tout a commencé un peu sur un coup de tête, par hasard. Une envie de s’exprimer par rapport à l’école et sa chaîne était lancée, donnant naissance à une belle histoire.

 

 

 

 

 


Thelittlegirl ne se qualifierait pourtant pas de youtubeuse, en effet, « c’est un grand mot que je laisse aux célébrités… »

Cette plateforme lui permet de partager à ses maintenant 101 abonnés des fragments de sa vie où Séraphie cherche encore et toujours son épanouissement et se construit peu à peu. Les mauvais commentaires la pousse à se remettre en question même si, parfois, ils déstabilisent et la pousse à se demander « Est-ce la peine de continuer? Vaut-il mieux arrêter? »

Rassurez-vous, Séraphie est motivée et se consacre maintenant pleinement à sa chaîne!


pixabay.com

Ses boucles rousses dansent avec joie autour de son visage en sculpture, ses yeux sont remplis d’intelligence, et soudain…une question nous vient : Pourquoi ne pas se lisser les cheveux? « Si on est né avec des cheveux bouclés, c’est ce qui nous va le mieux à mon sens ; ça adoucit le visage! » nous a-t-elle répondu avec un doux sourire! Et on est bien d’accord 😉

Sa peau de pêche resplendit encore sous le soleil couchant, les oiseaux nous offrent un dernier concert comme pour marquer la fin de ce magnifique portrait mais il me reste un dernier message pour vous!


Pour tous ceux qui n’ont pas de projet, qui ne savent pas quoi faire de leur vie, qui doutent, Séraphie a un mot spécial qui vous est destiné :

« C’est normal de ne pas tous avoir un projet, même si ça peut être décevant, il faut continuer à vivre en attendant de trouver! » L’évènement qui sera le déclencheur, le déclic vous attend encore alors soyez patients 😉

A très vite,

Emeline. 

Crédit : thelittlegirl

 

 

 

Quand l’IA rencontre l’Humanité!

Bonjour à toutes et à tous!

Je suis très heureuse de vous retrouver pour l’inauguration de la page « minute culture » du blog. Essayons d’en apprendre un peu plus chaque jour pour mieux comprendre le monde et pouvoir acquérir nos propres opinions! Confucius disait « Celui qui aime apprendre est bien près du savoir » encourageant, non?

Aujourd’hui, je vous fais découvrir les méandres d’un sujet aussi fascinant que terrifiant pour certains : l’intelligence artificielle (IA).

Intelligence artificielle
ED

  • Premièrement, il est important de définir ce qu’est l’intelligence. Ce terme donne lieu à de nombreuses définitions mais, aujourd’hui, retenez que l’intelligence est l’ensemble des fonctions mentales, et de l’aptitude à faire des choix en fonction des circonstances.

  • Le terme « artificiel » quant à lui désigne tout ce qui est créé par l’Homme et non par la nature.

L’intelligence artificielle est donc l’ensemble des techniques permettant de simuler NOTRE intelligence et de remplacer l’Homme dans certains domaines que nous aborderons prochainement.

Nous sommes souvent amenés à nous poser cette question : l’humanité est-elle en train de disparaître? En effet, elle peut sembler légitime lorsque nous prenons conscience des progrès technologiques de ce dernier siècle ! Téléphones portables, télés, avions, voitures autonomes et j’en passe. Le temps file à toute vitesse sans que nous puissions le ralentir, et on n’arrête plus le progrès. Cependant, il est nécessaire de définir précisément ce qu’est l’Humanité.


Qu’est-ce qui nous rend humain?

Prenons les grandes bases :

Mais être Humain c’est également :

constantexchange
ED

Jean Delumeau disait d’ailleurs : « L’Homme a la possibilité de penser mais surtout, de savoir qu’il pense. C’est ce qui le distinguera toujours d’un robot. »  Nous pouvons tout de même nous demander si l’intelligence artificielle permettra aux robots d’arriver à ce stade de conscience un jour!

L’intelligence artificielle est-elle en train de détruire l’Humanité comme affirmait l’astrophysicien britannique Stephen Hawking lors d’une interview à la BBC en 2014 ?


HISTOIRE :

*Précision : le terme de l’IA a été créé par John Mac Carthy.

L’intelligence artificielle a débuté dans les années 50 et plus particulièrement en 1956 avec le test de Turing. Alan Turing voulait créer une machine capable d’avoir une conversation avec un humain par le biais d’un ordinateur mais que celui-ci ne sache pas si c’est une machine ou un humain qui lui parle. Le test est 100% réussi s’il ne sait pas faire la différence. Or, ce test n’a jamais vraiment été concluant. En effet, les robots ne sont pas encore capable de retenir toutes les subtilités de la langue comme le sarcasme, les expressions, ou encore l’ironie et surtout, de les utiliser! Alan Turing disait « si une machine se comporte aussi intelligemment qu’un être humain, alors elle est aussi intelligente que lui. » Cette affirmation a donné lieu à de nombreuses critiques. Certains spécialistes ont demandé pourquoi Alan Turing voulait absolument créer une machine qui nous ressemblait à la perfection alors que le but était de DÉPASSER notre intelligence, d’aller plus loin.


Depuis 1956, l’IA n’a pas cessé de s’améliorer, devenant plus performante de jour en jour. Le machine learning a donné naissance au deep learning grâce au réseau de neurones artificiels par exemple.


POINTS POSITIFS DE L’IA : 

–> L’intelligence artificielle a de nombreux points positifs.

Prenons l’exemple des magasins autonomes. C’est un concept qui a été testé par Amazon à Seattle récemment. Il vous suffit d’entrer, de vous servir et de sortir. En effet, pas de files à la caisse, pas d’attente! Mais comment? Après avoir téléchargé l’application Amazon Go, scannez votre téléphone à l’entrée du magasin et faites vos courses en totale liberté! Si le sujet vous intéresse allez voir leur vidéo de présentation dans le lien!


Après les magasins autonomes, pourquoi pas les voitures?

ED

Ces deux exemples illustrent bien les nombreux avantages qu’à l’IA dans de nombreux domaines. Dans notre monde d’aujourd’hui où on cherche toujours à produire plus, gagner plus et dépenser moins, il n’est pas étonnant que de nombreux pays investissent maintenant dans l’intelligence artificielle.


Prenons l’exemple du Japon!

Le Japon d’une superficie totale de 377 915 Km2 aussi appelé pays du soleil levant selon la signification en Japonais, est une puissance qui souffre de son faible taux de natalité (en 2017, moins d’un million de nouveaux nés), du vieillissement de sa population et d’une pénurie de main d’oeuvre non qualifiée.

–> Le gouvernement a donc décidé d’investir dans l’IA.

L’usine Glory située au nord de Tokyo utilise depuis environ 3 ans de nombreux robots qui travaillent main dans la main avec les autres employés. Les robots sont bien moins coûteux. En effet, une seule de ces machines super développées coûte 60 000€ à l’achat et est remboursée au bout d’un an seulement! L’usine n’a ensuite plus qu’à débourser 13 euros par mois. Ces robots n’ont pas de vacances, de pauses ou de grèves, ils ne sont pas fatigués, ne font pas d’erreur, ni d’oubli, bref : c’est le rêve d’un patron! Le directeur de l’usine a même affirmé : « Les robots sont le futur du Japon ». Vous trouverez dans le lien un des articles qui traitent du sujet!


Le Japon ne compte pas s’arrêter là! Un humanoïde devrait bientôt présenter le journal télévisé d’une chaîne nationale. Cette présentatrice n’éprouve pas de stress, et devient chaque jour un peu plus intelligente grâce à toutes les données qu’on lui fournit via internet. Sa spécialité? Les conversations, même si elles ne sont pas encore parfaitement naturelles.

Même si elle paraît avoir des émotions, ceci n’est qu’une façade. En réalité, elle ne ressent rien mais fait semblant. Le but est que ce robot puisse avoir des conversations humaines et nous voilà revenus encore et toujours au test de Turing… La chaîne télévisée ARTE avait fait un petit documentaire où tout est très bien expliqué sur ce robot présentateur! Allez jeter un coup d’œil, c’est dans le lien!

 


On pourrait citer encore de nombreux points positifs à l’IA comme les robots créés pour les personnes âgées ou les assistants personnels. En effet, qui ne rêverait pas de pouvoir entendre son Google Home lui annoncer que demain sera encore un jour pluvieux? Je plaisante bien sûr 🙂 mais tous ces robots sont encore une preuve tangible que la technologie et le progrès sont lancés et il est très difficile d’arrêter un TGV. N’est-ce pas? On retrouve même des robots dans la médecine. Waston créé en 2015 a sauvé une femme dont on n’arrivait pas à faire le diagnostic! En regroupant des milliers de données, ce robot a trouvé de quoi elle souffrait et lui a évité la mort. L’intelligence artificielle dans la médecine permet également de diminuer les erreurs médicales.


POINTS NÉGATIFS DE L’IA :

L’intelligence artificielle fait peur à beaucoup de personnes.

–> Mais pourquoi?

On entend souvent qu’elle est en train de détruire des emplois. Il est inévitable que les robots nous remplacent dans de nombreux domaines ; Laurent Alexandre disait d’ailleurs lors d’une audition au Sénat « Si vous n’êtes pas complémentaires de l’IA, vous n’aurez plus de travail. »

C’est une vraie mutation des métiers qui va avoir lieu et il est très important de réfléchir dès aujourd’hui au métier que vous souhaitez faire plus tard pour ne pas arriver dans une impasse. Les secteurs des relations humaines et des grandes caractéristiques de l’humain seront en effet moins touchés par ce raz de marée.


En parlant « emploi », saviez-vous qu’un robot recruteur vient d’être créé en Russie?  Ce robot du nom de Véra a assimilé des milliers de données tirées de Amazon, Google et Microsoft et a affiné son vocabulaire avec des centaines d’offres d’emplois et de termes spécifiques au recrutement. Véra détecte les émotions du candidat, souvent mal à l’aise face à ce robot qui ne laisse peu de place à la différence et à la créativité. Cependant, Véra est un véritable gain de temps et d’argent pour de nombreuses entreprises et elles sont de plus en plus nombreuses à être conquises.

L’intelligence artificielle va détruire des emplois mais aussi en créer! Cet article du figaro illustre très bien les enjeux de l’IA dans l’emploi. Allez voir le lien!


Le secteur militaire est aussi touché! L’intelligence artificielle dans ce milieu est nettement plus inquiétante. En effet, qui nous prouve que les robots ne pourraient pas tomber dans de mauvaises mains. Le terrorisme est une réelle menace et terrifie beaucoup de personnes aujourd’hui.

Les robots militaires SGR-A1, par exemple, tirent eux-mêmes sans supervision humaine. Conçus par Samsung, la Corée du Sud a déjà installé plusieurs de ces engins!

La volonté d’épargner les pertes humaines est-elle en train de doucement nous amener à donner le pouvoir aux machines? Les robots doivent-ils maintenant avoir le droit de tuer? Tout est très bien expliqué dans l’article dont je vous mets le lien!


Nous avons vu que l’IA peut complètement nous faciliter la vie et nous aider mais aussi tomber dans de mauvaises mains et être nocive. Cependant, n’oublions pas que c’est ce qui arrive pour chaque chose. C’est à ceux qui dirigent le monde de choisir comment utiliser la technologie, en mal ou en bien.


Cette même intelligence artificielle permettrait d’ailleurs selon certains de devenir immortel un jour, brisant justement ce code d’Humanité dont nous parlions!

–> Cette innovation est en train de donner naissance au transhumanisme. Voulons-nous vraiment créer deux races distinctes : celle des améliorés et celle des mortels? Allons-nous laisser tout le monde accéder à l’immortalité?

Il nous faut réfléchir sur le but réel de la vie.

La vie n’est-elle pas un voyage?

Qu’est ce qui donne la valeur au voyage? Sa durée limitée! En effet, j’aime savoir que je n’ai qu’une semaine de vacances (par exemple) mais que durant ce laps de temps, je vais profiter au maximum, apprendre, m’enrichir, échanger, me sentir vivante!

Le malheur est le sel du bonheur comme la tristesse est celui de la joie ou la mort celui de la vie. Voilà ma vision des choses. N’hésitez pas à me partager la vôtre!


Pour le moment, nous sommes encore très loin de cette immortalité ce qui répond déjà en partie à notre problématique. L’IA ne peut pas encore détruire l’Humanité. Ce qui nous rend humain -la mort en fait partie- est toujours là et nous différencie grandement des robots!

  • L’intelligence artificielle ne va pas détruire l’Humanité mais remplacer petit à petit les Hommes. A nous de choisir quelle place nous voulons lui laisser et de fixer des barrières. Une fois la boîte de Pandore ouverte, il sera difficile de la refermer!

Si l’intelligence artificielle dite « forte » où les robots ont une conscience et ressentent des émotions (comme dans la série Real Humans -allez voir la bande annonce dans le lien- ) n’est encore qu’un fantasme, il n’empêche que cette technologie s’améliore d’année en année, forçant les pays à s’inviter dans cette course au progrès!

  • C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Emmanuel Macron, notre actuel président, a annoncé récemment consacrer un budget d’1,5 milliards d’euros à l’IA dont 100 millions consacrés aux startups. Les grandes firmes comme Facebook et Google ont déjà fondé les bases d’un maillage de compétences, de laboratoires et la France a quelques atouts dans le domaine de l’intelligence artificielle même si elle est à la traîne derrière les Etats-Unis ou la Chine dans ce domaine. Ses talents, chercheurs et entrepreneurs français devraient lui permettre de participer à cette -je cite- « révolution technologique, économique, sociale, éthique et politique » comme l’a décrit Emmanuel Macron. Il est important de connaître le positionnement de son pays dans ce sujet d’actualité si important, n’est-ce pas?

Pour conclure, je dirais que l’intelligence artificielle ne va pas détruire les principes de l’Humanité mais peut-être l’ébranler. C’est d’ailleurs pourquoi il est important, je le pense, de fixer de vraies limites si nous ne voulons pas, qu’un jour, un autre Deep Blue puisse nous annoncer droit dans les yeux « échec et mat ».*

A très vite,

Emeline.

*référence à la victoire du super ordinateur Deep Blue (développé par IBM) contre Gary Kasparov (le champion du monde de l’époque) en 1997 aux échecs.

un sujet plus que d'actualité2

–> Pour en apprendre plus sur l’intelligence artificielle :

Une conférence sur le sujet (2016) : cliquez!

L’interview de Cédric Villani décembre 2017 : cliquez!

Emission « C dans l’air » janvier 2018 sur le sujet : cliquez!

 

Désolée, je suis attendue… AGNES MARTIN-LUGAND


Des Pumas aux pieds, une chevelure flamboyante à la sauvageonne : voilà Yaël quand elle entre la première fois en tant que stagiaire dans cette agence d’interprètes qui deviendra un jour, tout pour elle. Mais en gagnant sans le vouloir un emploi, Yaël voit au même moment son « meilleur ami » Marc dont elle est si intimement liée disparaître du jour au lendemain sans aucune explication. Mais était-ce réellement de l’amitié…ou de l’amour?  Charles Caled Colton disait « L’amitié finit parfois en amour mais jamais l’amour en amitié.« 

Quand le destin s’en mêle 10 ans plus tard, tout a changé. Yaël n’a plus l’insouciance de sa jeunesse. Finies les soirées endiablées au QG de sa bande d’amis, les courses effrénées pour ne pas rater le dernier bus, les rires à pleine gorge… Les escarpins et les tailleurs ont replacé les tenues débraillées d’un temps. Yaël n’a plus que le mot « travail » en bouche. En permanence collée à son portable, sur tous les fronts, Yaël est devenue un requin, douée, passionnée par son travail, ambitieuse, crainte par ses collègues, enviée par les autres, courtisée mais froide. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Fuyant sa famille et sa vieille bande d’amis qui n’arrivent pas à comprendre qu’elle puisse passer autant de temps au bureau, ne fuie-t-elle pas en même temps les fantômes du passé?

Yaël croyait contrôler le moindre aspect de sa vie mais un imprévu pourrait tout faire basculer. On a beau fuir son premier amour, les sentiments demeurent toujours. Malheureusement, chasser le naturel et il revient au galop…


ED

Désolée je suis attendue, fait partie de mes livres « coup de coeur« . La couverture m’avait attirée, le résumé avait attisé ma curiosité, c’était décidé : ce livre finirait dans ma bibliothèque. Agnès Martin-Lugand a un talent incroyable. Pour avoir lu beaucoup de ses livres, je vous les conseille grandement! Publié aux éditions Michel Lafon, vous pouvez vous procurer Désolée, je suis attendue pour 18,95€. Vous ne regretterez pas cet achat, c’est le genre de livre que l’on lit, relit, encore et encore sans se lasser. Plein d’émotion et d’amour, voilà un roman sur les choix de vie à lire A B S O L U M E N T. D’ailleurs, je vous conseille de commencer votre lecture tôt dans la journée parce que vous ne pourrez pas le lâcher des mains une seconde. Je parle ici par expérience! Faites attention, un livre peut être beaucoup plus dangereux qu’il n’y parait parfois 😉

A travers cette incroyable histoire, l’auteur vous ammène, avec talent, encore et toujours vers la même question posée par les acteurs du film « Une seconde Chance » présenté dans un autre article récemment (cliquez sur le lien pour en savoir plus) Voilà cette fameuse question que beaucoup de personnes se posent : Qu’est-il arrivé? La vie…

J’espère que vous aimerez l’histoire autant que moi, n’hésitez pas à me partager  vos impressions si vous l’avez déjà lu ou si l’article vous a donné envie de le lire. Merci pour tout, vous êtes ma motivation.

A très vite,

Emeline.

 

 

 

Direction la Suisse!

Aujourd’hui, je vous fais découvrir ma destination préférée : La Suisse.

Attachez vos ceintures, c’est parti!

Spring.png

Avec ses 26 cantons, la Suisse offre des paysages incroyables, et une culture à absolument découvrir! Aujourd’hui, nous voilà partis à la découverte d’un hôtel, d’un restaurant, d’un musée, et d’une balade pour vous changer les idées. Découvrez en fin d’article que la Suisse n’est pas si loin de chez nous avec différents itinéraires possibles.

1 –> L’hôtel : 

HOTEL HARI
ED

L’hôtel Hari est l’endroit parfait pour se reposer. On y dort très bien et le cadre est époustouflant. Moderne mais traditionnel, cet hôtel-chalet est aussi adapté pour les enfants! Les deux aires de jeux répondent à leur envie de défoulement tandis que les parents peuvent les surveiller en admirant la vue sur les montagnes assis sur les canapés disposés à l’extérieur. L’hôtel Hari propose également les repas et vous y mangez très bien! Toujours avec gentillesse et sourire, le personnel est là pour répondre à vos besoins. Vous ne pouvez que vous détendre dans ce cadre lumineux et oublier les tracas du quotidien.

Pour en savoir plus sur ce merveilleux hôtel, cliquez!

Cet hôtel se situe à Adelboden. ( à 1h de Bern en voiture).

 

 

Adelboden est une ville pleine de charme qui possède des nombreux atouts pour vous faire craquer! L’été, c’est le lieu rêvé des randonneurs avec ses 300 km de chemins de promenade et de randonnée. Vous pouvez même louer des trottinettes. En effet, ce sont plus de 45 km de chemins qui attendent les amateurs de vitesse. Fin juin, vous pouvez également assister à la montée des troupeaux de vaches vers les alpages. Vous avez quelques économies et vous ne savez pas où partir cet été, voilà la destination parfaite pour vous! 

 

 

L’hiver, cette ville pittoresque fait le bonheur des amateurs des sports d’hiver avec ses 210 kilomètres de pistes! Tous les ans, la coupe du monde de ski d’Adelboden attire 40 000 passionnés de ski. Pour ceux qui aimeraient essayer quelque chose de plus atypique, vous avez la possibilité de déguster une délicieuse fondue aux chandelles dans un igloo! N’est-ce cela pas merveilleux?

Tentés par l’aventure « Adelboden »? Si vous souhaitez plus d’informations, cliquez!

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 –> Le Restaurant

May Day!.png

Le Mazot se situe au centre-ville de Bern, capitale de la Suisse et propose une cuisine traditionnelle.. Plongés dans une ambiance chaleureuse, prenez le temps de découvrir les traditions culinaires de la Suisse! Sincèrement, c’est un vrai régal! (surtout pour les amateurs de fromage)

Le restaurant est bien décoré, on s’y sent très bien et on a envie d’y rester. Les serveurs sont courtois et parlent pour la plupart anglais. Si vous passez découvrir la capitale, allez faire un tour chez « Le Mazot« , vous ne serez pas déçus! Je lui donne la note de 4/5.

Voici le site internet du restaurant pour plus de détails : cliquez!

Dans n’importe quel restaurant traditionnel en Suisse, je vous recommande de goûter, si vous le pouvez, les Röstis : ces merveilleuses galettes de pommes de terre typiques de la Suisse. Déclinées avec des lardons, oignons, différents fromages, épinards, il y en a pour tous les goûts! Attention, cela peut être assez copieux, mais comme disait Guy de Maupassant « De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise« !

Pour digérer, je vous recommande d’aller vous balader dans la ville de Bern (à une heure d’Adelboden).

Voilà où se trouve Bern!

Capitale de la Suisse, et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, voilà une ville qui vaut vraiment le détour! Commencez par aller voir l’emblème de la ville : la tour de l’horloge (située tout à côté du restaurant) . Toutes les heures, les magnifiques personnages prennent vie, je vous conseille d’y assister, c’est un vrai plaisir visuel!

Pour plus d’informations sur la tour de l’horloge, cliquez!

ED

Il y a tant de choses à faire à Bern, mais si vous avez très peu de temps, allez principalement voir le parc aux ours. Une famille d’ours vit en liberté sur un territoire de 6 000 mètres carrés niché en plein centre-ville le long du fleuve Aar. Les ours peuvent grimper, jouer, courir, pêcher mais aussi se retirer au calme, loin de l’agitation urbaine dans les bosquets, et grottes. C’est un spectacle merveilleux que de les voir marcher à quelques mètres de vous. Je le recommande tout spécialement pour les familles avec des enfants (le parc aux ours est très sécurisé, ne vous inquiétez pas).

Pour plus d’informations sur le parc aux ours, cliquez!

ED

Voilà deux choses majeures à voir à Bern mais il en existe beaucoup d’autres que je vous invite à aller voir sur leur site internet ci-dessous.

Pour plus d’informations sur la ville de Bern, cliquez!

ED

 

3 –> Un Musée :

Après avoir découvert Bern, rendez-vous à la frontière franco-suisse! Depuis Bern, en une heure de route, nous voilà arrivés dans la ville de Sainte-Croix, du côté suisse.

Ici, se cache un petit bijou : le musée de Baud. Entrez dans le monde des automates, horloges, tableaux animés… Pendant une heure de visite en français, découvrez des pièces d’une rareté infinie et d’une beauté époustouflante! D’un côté, toutes sortes d’automates d’époque font naître un sourire sur les lèvres et de l’autre côté de la pièce, les vieux orgues et toutes les autres pièces vous replongent dans le passé. Ce musée vaut le coup de se déplacer, surtout pour les familles avec des enfants! La visite est très agréable et les enfants peuvent par la suite s’amuser sur le manège à l’extérieur.

Voici le site du musée pour plus d’informations : cliquez!

ED

4 –> Balade :

Envie de finir votre séjour en beauté? La Suisse regorge de choses à voir, de chemins à parcourir, de destins à explorer. Vous pouvez aller vous balader du côté du lac Léman à une heure de Sainte-Croix. Ce lac gigantesque est magnifique, l’eau rayonne lorsqu’il fait beau! Pédalo, balades au bord de l’eau, ou juste trempette des pieds dans l’eau, le plus important est d’en prendre plein la vue et de se relaxer. Profitez-en pour faire le vide dans vos pensées, pour arrêter de réfléchir (article à ce sujet dans le lien)

ED
ED

Si vous êtes toujours du côté d’Adelboden, de nombreuses balades s’offrent à vous! Vous pouvez notamment aller admirer les cascades de l’Engstligen à pied ou en car (tout dépend de la durée disponible pour votre balade). Arrivés au pied des cascades, asseyez-vous sur un banc et laissez la nature exprimer toute sa splendeur.

Voilà le lien du site pour plus d’informations : cliquez!

Qu’il y a-t’il en Suisse? Des montagnes majestueuses parfaites pour se promener encore et encore. L’odeur des sapins vous berce tandis que vous avancez au son des cloches des vaches alpines. Les rayons du soleil percent les sapins et tombent en caresses sur les chalets bâtis dans la vallée. Des fleurs pendent des balcons, la vie est présente, partout. 

ED
ED

Nous voilà arrivés à la fin de notre incroyable balade en Suisse. Je ne vous ai montré qu’un fragment de tout ce que l’on peut faire, voir et découvrir, mais vous serez les prochains explorateurs! Quelqu’un disait « Je voyage parce que la vie est courte et le monde immense. » Inspirant, n’est ce pas?

Voilà un article que je rêvais de faire depuis l’ouverture de mon blog, voici déjà un mois! Le temps file si vite… La Suisse est une destination incroyable qui nous prouve encore une fois que si l’on ne peut partir à l’autre bout du monde, on peut tout de même en prendre plein les yeux près de chez nous! Hippolyte Jaïne disait « On voyage pour changer non de lieu, mais d’idées. »

Comme promis, Voilà quelques exemples d’itinéraires (depuis la France métropolitaine) : 

(en voiture) –> attention : les péages peuvent expliquer les grands écarts d’heures de route sur certains itinéraires ci-dessous.

Marseille –> Bern : entre 5 et 8h de route

Toulouse –> Bern : entre 7 et 11h de route

Bordeau –> Bern : entre 8 et 10h de route

Nantes –> Bern : entre 8 et 13h de route

Brest –> Bern :  entre 12 et 13h de route

Le Mans –> Bern : entre 7 et 10h de route

Lille –> Bern : entre 7 et 9h de route

Paris –> Bern : entre 6 et 7h de route

Strasbourg –-> Bern : entre 2 et 3h de route

Dijon –> Bern : entre 3 et 4h de route

Lyon –> Bern : entre 3 et 4h de route

Bourges –> Bern : entre 6 et 7h de route

Clermont-Ferrand –> Bern : entre 4 et 6h de route

Retrouvez plus d’itinéraires en cliquant sur le lien!  Mappy est un super site qui vous propose de comparer les prix avec trois types d’itinéraires :

  • le plus rapide
  • sans péage
  • le moins de kilomètres

Je vous le recommande vivement! Vous pouvez même choisir d’autres moyens de transport comme le bus, le covoiturage ou même le vélo. Mais pour aller à vélo à Bern, il va vous falloir de l’entraînement! Je voulais trouver combien de temps depuis Brest cela pouvait prendre, mais personne n’a encore expérimenté : il n’y a donc pas ENCORE de résultats! Qui veut s’y mettre? 😉

 

 

 

J’étais très heureuse de partager avec vous mes trouvailles dans ce merveilleux pays qu’est la Suisse! N’hésitez pas à partager cet article à votre tour pour que cela profite à tous. Si vous n’avez pas d’idée de vacances pour cet été que vous avez un peu d’économies, LA SUISSE VOUS ATTEND et se fera une joie de vous accueillir!

N’oubliez pas de laisser un commentaire si cela vous a été utile,

A très vite,

Emeline.

switzerland-1500642_960_720.png

Quiche aux noix et sauce à la fourme d’Ambert.

Joel Robuchon disait « On ne peut pas faire de cuisine si on n’aime pas les gens« .

Cette recette est née d’un hasard. Il y avait de la quiche au menu ce soir-là ainsi qu’un morceau de fourme d’Ambert à côté de mon assiette. Moins fort que le roquefort, c’est un fromage à pâte persillée que j’apprécie beaucoup! Produite en Auvergne, la fourme d’Ambert possède maintenant le titre d’AOP (appellation d’origine protégée).

Mais qu’est-ce vraiment cette appellation? Pour ceux qui ne le savent pas, rassurez-vous, je ne le savais pas moi-même précisément! Un anonyme disait d’ailleurs « Ne cesse jamais d’apprendre car la vie ne cesse jamais d’enseigner« . Ce label créé en 1992 est une réglementation européenne qui désigne les produits créés, transformés, et élaborés dans une même aire géographique. Il permet de mettre en avant les ingrédients du territoire, le mode de production et surtout de protéger le produit final. Désormais, lorsque l’on vous demandera, ce qu’est l’AOP, vous serez incollables sur le sujet, du moins, je l’espère! (si ce n’était pas déjà le cas!)

Le doux goût de la fourme d’Ambert n’a pas fini de vous séduire, car sachez que selon les légendes, les druides en Auvergne l’utilisaient déjà à l’époque gallo-romaine.

C’est maintenant 1200 producteurs de lait, six fromageries, et quatre producteurs fermiers qui assurent la pérennité de ce fromage doux et élégant.

Si vous voulez en savoir plus sur ce fromage, cliquez!


Revenons à ce jour où j’ai trouvé un bout de fourme d’Ambert à côté de mon assiette.

J’ai décidé de le faire fondre puis de le déposer sur ma quiche. Ce fut une vraie révélation! Cette recette est parfaite pour les amateurs de fromage. J’espère qu’elle vous plaira. N’hésitez pas à commenter si vous avez essayé la recette et à m’envoyer des photos par mail!

@ :  emelinedesportes@wdes.fr


Temps de préparation : 2h environ

Temps de cuisson :

  • 15 min pour la pâte
  • 25 min pour la quiche

Première étape : La pâte

  • 300 g de farine
  • 150 g de beurre (sortez-le en avance pour qu’il puisse ramollir)
  • 2 pincées de sel
  • 8 cL de lait

Mettez d’abord la farine dans un saladier avant d’incorporer le beurre avec vos doigts. Rajouter ensuite les pincées de sel, le lait et malaxer jusqu’à bonne consistance. La boule va devenir ferme, ne vous inquiétez pas!

Etalez la pâte dans un moule beurré et faites de petits trous avec une fourchette. Faites préchauffer cette pâte à 220° jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée : SURVEILLEZ BIEN! (environ 15 min)


Deuxième étape : La garniture de la quiche

Prenez un grand saladier et mélangez :

  • 1 pot de crème fraîche
  • 5 « vache qui rit » (vous pouvez trouver ça dans n’importe quel supermarché)
  • 3 oeufs
  • 4 petits bouchons de lait
  • deux boîtes de lardons (à cuire avant d’incorporer au reste!!!)
  • des noix cassées en morceaux (autant que vous en voulez, selon vos goûts)
  • un paquet de comté râpé

Troisième étape : Finir la quiche

Mettez un peu de fromage râpé au fond sur la pâte pour éviter que celle-ci ne devienne molle à la cuisson à cause du liquide. Ensuite, versez la préparation dans le moule. Faites cuire à 220° pendant 25 min (environ) jusqu’à ce que la quiche soit bien dorée!

ED

Quatrième étape : La sauce

C’est maintenant au tour de cette fameuse sauce à la fourme d’Ambert. Pour celle-ci, vous aurez besoin de :

  • une belle fourme d’Ambert
  • 2 cuillères à soupe de cancoillotte.
  • un peu de bière
  • 2 cuillères de crème fraîche
  • un soupçon de lait
  • un bel oignon
  1. Faîtes fondre la fourme d’Ambert dans une petite casserole puis rajouter le lait, la crème fraîche, et la cancoillotte.
  2. Coupez l’oignon en petits morceaux que vous laissez griller dans le jus des lardons que vous avez utilisés pour la garniture mais rajouter un tout petit peu d’huile d’olive tout de même.
  3. Incorporer l’oignon au reste et mettez le début d’une petite bouteille de bière blonde. Mélangez et laissez au chaud le temps que la quiche soit cuite.

Cinquième étape : DEGUSTEZ! 

Maintenant, c’est à votre tour, et je suis persuadée que vous allez vous débrouiller comme des chefs!

Voilà la version word de la recette si vous voulez l’imprimer pour la réaliser :

quichefourmedAmbert

ED

A très vite,

Emeline. 

DSCN0084.JPG

 

COMMENT ARRETER DE (TROP) REFLECHIR?

La musique s’infiltrait dans tout son être, elle se retrouvait peu à peu….et soudain, elle eut envie d’écrire….

 

 

Parfois, impossible d’arrêter de prévoir, de penser, et le tourbillon de nos pensées s’affole. Dans ces moments, il arrive parfois que l’on ait l’impression de se perdre soi-même. Lorsque je ne suis plus totalement connectée sur moi-même, je n’arrive pas à être pleinement heureuse, à profiter de chaque instant déjà passé. Les journées peuvent alors avoir un parfum d’inutile. Mais alors, comment se reconnecter, comment se retrouver? Comment arrêter de trop réfléchir?

 

J’aime tout planifier, tout prévoir. Chaque imprévu me terrorisait, tout devait alors être remis en question, mais maintenant je gère mieux tout cela. Mon cerveau a comme un emploi de temps incrusté qu’il veut remplir, heure par heure, seconde par seconde quand je me retrouve dans une situation inconnue. Mais j’ai appris que les imprévus sont les grains de sel qui donnent du goût à la vie. Petit à petit, je me suis découvert des capacités d’adaptation. Ce n’est pas grave d’échouer, ce n’est pas grave si cela ne corresponde pas à mon programme initial après tout… Profiter de chaque moment, arrêter de penser et de réfléchir. Un long voyage m’attendait, m’attend, nous attend. Parfois, je nous regarde passer à toute vitesse, pressés, fatigués, coincés dans l’engrenage de la routine, quel gâchis… Et si tout s’arrêtait aujourd’hui, demain…maintenant? Serions-nous fiers de cette dernière journée? Bien souvent la réponse est non. Mais parfois, en essayant de profiter, on oublie de vivre. Alors laissons le temps nous emporter.

 

6 conseils pour arrêter réfléchir, pour se sentir pleinement vivant :

1- Accordez-vous du temps pour réfléchir

La réflexion et le questionnement sont inévitables et essentiels dans notre vie quotidienne. Cependant, parfois ils peuvent gâcher certains moments. Je pense qu’il est nécessaire que vous preniez du temps, seul, pour réfléchir. Cela permettra à votre cerveau de répondre peut-être à ses questionnements et de réduire ceux qui deviennent gênants et qui peuvent par exemple vous empêcher de dormir.

Voilà 3 choses que vous pouvez développer pour réfléchir correctement : 

  • Marcher et découvrir, seul.Sortez, marchez, inspirez, expirez, respirez. Montez aussi haut que vous pouvez, et admirez. Laissez-vous le temps de réfléchir, de calmer vos pensées, de vous comprendre pour vous retrouver. Accordez de l’attention à chaque petit détail. Les feuilles qui frémissent sous la douce caresse du vent, les arbres qui se tiennent majestueux sur le trône de la Terre, les oiseaux chantant en concerts. Et maintenant, après avoir vu une paix relative s’installer, laisser venir à vous vos pensées. Prenez les unes par unes comme lors d’un problème mathématique pour les résoudre. Il est fréquent que certaines pensées qui nous obsèdent tournent autour des choix. Je vous conseille dans ces cas-là de réfléchir en deux temps. Premièrement, prenez le côté « émotionnel », que ressentez-vous, qu’aimeriez-vous faire. Dans un deuxième temps, voyez le côté « raisonnable ». Que dicte votre raison? Vous pouvez finalement comparer les arguments des deux côtés avec les conseils que certaines personnes de votre entourage auraient pu faire. Voyez ensuite de quel côté pèse la balance.Marcher seule me fait toujours beaucoup de bien, se retrouver avec soi-même permet d’être confronté à ce que l’on cherche parfois à éviter, à fuir dans notre vie quotidienne. Je pense que la solitude peut être très bénéfique. Le silence peut également beaucoup aider, mais tout le monde est différent et peut-être que ces techniques ne vous plairont pas du tout mais qu’elles fonctionneront pour quelqu’un d’autre. Du moins, je l’espère! 

     

  • Ouvrez votre fenêtre et plongez la tête dans la nuit.

Victor Hugo disait « La nuit, on pense mieux, la tête est moins pleine de bruits« . La nuit peut être passionnante. Seule, entourée par les étoiles, mon coeur s’apaise. Mes pensées deviennent plus claires sous la douce lumière de la Lune. Je peux réfléchir, au calme, émerveillée par tant de beauté. N’oubliez pas, c’est dans l’obscurité que l’on peut voir les étoiles. Le froid re-vigorifie et clarifie tout. J’aime parler dans le silence apaisant de la nuit, laisser les mots s’envoler, prendre de l’ampleur dans le vide éclairé par la lumière dorée des lampadaires. Et c’est souvent là que l’inspiration vient taper à la porte…Alors, regardez par la fenêtre, sentez l’air couler sur votre peau, posez votre main sur votre coeur, écoutez-le battre, fermez les yeux, ressentez chaque battement, chaque frisson, chaque pépite du vivant cachée dans ce trésor que VOUS êtes!

 

 

  • Ecrivez ou parlez tout haut

Parfois, mettre à plat tout ce à quoi l’on pense aide, vraiment. Mais pour ceux  qui ont la langue bien pendue, n’ayez ni peur ni honte de parler tout haut. Le fait d’entendre les pensées les rend concrètes, les classe, les clarifie beaucoup! J’aime beaucoup organiser mes journées de cette façon d’ailleurs!

 

 

Voilà maintenant 2 choses que j’aime faire et que vous pouvez essayer pour arrêter de (trop) réfléchir :

  • Ecoutez de la musique, dansez, chantez

Bob Marley disait « La musique peut rendre les hommes libres« . Alors, faisons un premier pas pour nous retrouver. Allumons la musique, laissons son pouvoir s’infiltrer en nous, nous remplir, nous combler. Friedrich Nietzsche disait « Il faut avoir une grande musique en soi si l’on veut faire danser la vie. »

Et maintenant, dansez, laissez votre corps se retrouver, fermez les yeux,et  doucement, laissez la musique vous bercer, vous réparer. Ruth Saint-Denis disait « Danser, c’est vivre la vie dans ses vibrations les plus fines et les plus hautes, vivre la vie harmonisée, purifiée, contrôlée. » Vous ne savez pas danser? Votre corps lui sait. Laissez-le s’exprimer, arrêtez de réfléchir. Yuri Buenaventura disait « Danser c’est comme parler en silence, c’est dire plein de choses, sans dire un mot. » Danser c’est ressentir. Alors pour vous retrouver, danser.

CHANTE comme si personne ne t’écoutait…

DANSE comme si personne ne te regardait…

AIME comme si tu n’avais jamais été blessé…

Aime la vie, aime ton corps, aime les échecs aussi bien que les réussites, aime essayer, aime donner, aime ressentir, aime-toi. Mais si tu n’y arrives pas, si nous y arrivons pas, ce n’est pas grave. Un anonyme disait « La réussite est un état d’esprit. Si tu veux réussir, commence par te considérer comme une réussite« et Oscar Wilde disait « S’aimer soi-même, c’est se lancer dans une belle histoire d’amour qui durera toute la vie. » Alors, qui veut se lancer à l’aventure?

 

 

 

  • Courez sous la pluie

Un anonyme disait « Si tu crois que ce sont les rayons de soleil qui te rendent heureux, c’est que tu n’as jamais dansé sous la pluie. » Ce conseil peut sembler étrange, mais la pluie rend vivant. Courir et descendant une pente me procure un immense sentiment de liberté et de bonheur. Lâchez tout dans ce moment, ne réféchissez plus à rien, laissez la pluie s’approprier votre visage tourné vers le ciel, sentez l’eau couler avec tendresse, l’énergie vous parcourir… Tous ces sentiments arrêtent les pensées qui vous empêchent d’être présents à 100% dans ce que vous accomplissez. Sénèque disait « La vie ce n’est pas attendre que les orages passent, c’est apprendre comment danser sous la pluie« .

 

 

Trouver son équilibre de pensées n’est pas facile, c’est long, mais cela permet d’être soulagé et de VIVRE réellement. Je suis toujours sur le chemin…

Je marche

Je tombe

Je me relève

Je continue.

téléchargement (3)

« J’accepte la grande aventure d’être moi-même« .

Simone de Beauvoir

« Sois toi-même, toutes les autres personalités sont déjà prises.« 

Oscar Wilde

« La vie ne consiste pas à se trouver soi-même. Elle consiste à se créer soi-même. »

George Bernard Shaw

ED

 

Portrait : Laurent Le Floc’h

17 ans, presque mon âge, une journée comme une autre et pourtant si différente.         Marcher.    Rentrer chez soi.    Traverser.    Impact.

Et si la vie avait décidé que plus rien ne serait identique?

Et si c’était le dernier jour où vous pouviez marcher? 

Voilà ce qui est arrivé à Laurent. Personne ne peut imaginer qu’une chose pareille s’imice dans SA vie. L’avenir est si flou, tout ce que l’on connaît peut s’arrêter du jour au lendemain…

Mardi était une journée banale, mercredi a été le début d’une nouvelle vie. Percuté par une voiture, sa moelle épinière touchée, Laurent ne pourra plus jamais remarcher. Et pourtant, la vie continue, la Terre continue de tourner, le soleil de briller et d’illuminer le monde, les voitures de rouler, les gens de courir, pressés, fatigués, les humains continuent de s’aimer et de se détruire en même temps, les progrès continuent d’affluer, les oiseaux de chanter, le temps continue de s’écouler, inexorablement

 

 

 

 

J’ai eu la chance de rencontrer cette personne, humble, honnête, courageuse et      forte qui à 17 ans a vu sa vie prendre un chemin qui le rebutait, qu’il fuyait comme la peste : le handicap.  » La vie est un défi, mais il faut défier la vie » L.

Il a du apprendre à être résilient : « On prend un être humain, et on lui donne un grand coup sur la tête pour le rendre plus fort ; notre moteur à tous est la volonté. » nous a t-il confiés. Après l’accident, la majorité de ses amis se sont éloignés. L’être humain peut être si affreux et cruel parfois. Tout cela m’a fait réfléchir. Comment réagiriez-vous si un de vos amis perdait sa mobilité? Comment réagirais-je si c’était un de mes amis? Tout repose sur le système du non-dit, « les gens n’osent pas en parler, poser des questions… » L. Il est très important « d’aller vers les gens malgré la peur » L.

https://www.facebook.com/llefloch1

« Le handicap n’est pas une fatalité, la vie ne s’arrête pas, on peut être heureux » voilà son message d’espoir! Il l’a, d’ailleurs, prouvé tout au long de sa vie! Après l’accident, il a repris ses études, validé un BTS, puis travaillé pendant une quinzaine d’années en tant que comptable. « L’Humain s’adapte à tout » L. Malheureusement, le milieu professionnel pour les handicapés de la vie reste difficile. Il faut donc aider les enfants handicapés à pouvoir aller à l’école pour avoir une scolarité normale, faire des études afin de trouver plus tard du métier! Voyez les points communs, pas les différences… 

 

 

 

 

Cela fait maintenant 4 ans que Laurent acte dans le milieu associatif et redonne le sourire à ceux qui l’avaient perdu. Il fait notamment partie d’une incroyable association qui avec ses 7 antennes en France dont une en Bretagne, à Ploemeur, voit des sourires s’épanouir sur les visages des gens qu’elle rencontre : Vagdespoir. Voici le lien pour les curieux!

 

 

 

 

Ici, en Bretagne, où la mer est la mère qui nous berce au sein de ses vagues, je trouve ça magnifique que certaines personnes rendent accessibles à tous les sports de glisse! A travers eux, Vagdespoir interpelle, communique, échange. Surf, skate, kite, kayak, plongée, équitation, grimpe dans les arbres, « tout est possible« ! Cette association organise chaque année un week-end où 250 personnes dont 70 handicapés se réunissent autour des sports dans les magnifiques espaces de la Bretagne. « On leur montre que c’est possible, que ce soient aux handicapés ou à leurs familles » L.

 

 

 

 

Il a aussi créé tout récemment une nouvelle association : Handiàbord. Son but?Réaménager un bateau pour le rendre accessible à tous. Merveilleux, n’est-ce pas?

Voici le fameux bateau!
https://www.facebook.com/llefloch1

Le handicap n’est pas une fatalité, je vous le répète! Laurent est maintenant marié, a deux merveilleux enfants, tout est possible! Comment réagissent les enfants? Parfaitement, sachez que « les enfants ont une sorte de 6ème sens ; ils s’adaptent« ! L.

Handicape ne rime pas avec fin de la vie, au contraire. « La vie n’est pas terminée, vous allez faire de très belles rencontres, vivre des choses incroyables… » encourage Laurent. Cependant, « la vie n’est pas rose » nous a confié Laurent, touchant d’honnêteté et de sincérité. « Le handicap n’est pas facile à assumer et à vivre, mais TOUT LE MONDE a des difficultés dans la vie« .  L. La vie n’est pas un long fleuve tranquille…

Il s’adresse à chacun d’entre nous « Ne renoncez JAMAIS, prenez des RISQUES, la volonté est ce qu’il y a de plus important dans la vie, et SURTOUT, n’écoutez pas les autres!«  L.

J’ai d’ailleurs récemment écrit un article sur le sujet de la peur de l’échec.

 

N’oubliez pas « A coeur vaillant, rien d’impossible, le bonheur, c’est d’être bien là où on est. Essayez de faire toujours de votre mieux, ne regrettez rien » L.

https://www.facebook.com/llefloch1
Mille Merci à Laurent pour cette interview! We are all superheroes! YES I CAN!

Pour contacter Laurent Le Floc’h : CLIQUEZ

A très vite,

Emeline. 

ED

5 films pour la Saint Valentin : Une seconde chance.

Une seconde chance… On aimerait tous avoir le droit à un nouveau départ certaines fois. Pas vrai?  Parfois, mon esprit s’évade, imaginant 50 façons de redessiner une scène de mon passé. Pourquoi n’ai-je pas dit ceci ou cela? « J’aurais » par là, « et si » par ci… Cependant, lorsque je visualise le film de ma vie, en réfléchissant longuement, je ne veux rien enlever, rien modifier. Parfois on oublie que l’on est en train d’écrire sa vie, en permanence. Chaque seconde est déjà passée, chaque jour s’est déjà écoulé. Alors, comment arrêter le temps? Je pense que c’est comme vouloir désamorcer une bombe, mais sans savoir combien de temps il nous reste avant qu’elle n’explose. En attendant, donnons sens à chaque seconde déjà écoulée. Si vous aviez un trésor dans les mains, vous voudriez en tirer profit, n’est-ce pas? Et bien, sachez que vous avez un trésor dans vos mains : vos vies. « Quelqu’un a dit un jour : notre destin ne dépend pas des astres, il dépend de nous mêmes. » Une seconde chance. 

 

 

Le temps est comme une route, il donne parfois sur des rencontres, parfois sur des séparations, mais vous ne pourrez pas infiment essayer d’éloigner des aimants.

Un anonyme disait « Rien n’est plus marquant qu’un premier amour » Plongez à la rencontre et à la découverte du premier amour d’Amanda et Dawson.

Basculer. Laisse vous emporter par le temps. 20 ans, 20 ans, 20 ans, c’est tant et si peu en même temps. Nicholas Sparks a laissé sa plume filer sur le papier, et oui, Une seconde chance est d’abord un livre! Un de ces livres dont on fait un film avec une histoire si forte qu’elle vous emporte. Ce film américain a vu le jour en 2015 pour mon plus grand bonheur! Il m’a tout de suite conquise et je suis tellement heureuse de vous le partager. Je lui donnerai la note de 8,5/10. Découvrez pourquoi :

 

 

L’histoire tout d’abord.

Eté 1992. Deux aimants se rapprochent, se séduisent…s’Aiment. Perdus dans le tourbillon du premier amour, ils vont se trouver, se compléter, s’aimer.

Malheureusement, leurs deux familles aux antipodes l’une de l’autre viennent briser l’amour du printemps naissant. L’une est riche, et strice. L’autre est toxicomane est violente. Comment deux personnes venant de milieux si différents peuvent s’aimer?  Mais peut-on vraiment briser l’amour? 

Séparés, la vie va les guider à travers des chemins différents. Amanda se marie, fonde une famille. Quand Dawson survit miraculeusement à un accident sur une plateforme pétrolière, leurs chemins se rejoignent de nouveau.

En 20 ans, la vie a suivi son cours, aussi tranquille qu’impétueux, basculant tous les plans fixés. Le tourbillon de la vie a fait son oeuvre. Encore une fois. L’amour veillant dans l’ombre, va resurgir plus fort et intense que jamais, mais peut-on tout abandonner ce qu’on a construit en 20 ans? En a-t-on le droit? Un anonyme disait : « Un amour sincère ne se termine jamais. Il connaît des virgules mais jamais de point. »

Ce sont 1h58 d’histoire, de traversée du temps. Mais je peux vous assurer que vous ne perdrez pas le vôtre, bercés par le merveilleux jeu d’acteur des personnages principaux. Ce sont eux qui font vivre l’histoire, qui la font vibrer.

« Les gens sont des comédiens, nous, nous sommes des acteurs. » Louis de Funès.

Amanda :

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dawson :

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une très bonne distribution, de belles images, une histoire magnifique chargée d’émotion et d’amour avec un grand A. Un brin de suspense vous effleure et vous surprend, vous touche. Une seconde chance, c’est prendre conscience que la vie est courte, qu’elle file entre nos doigts, telle de l’eau se mouvant comme un serpent. Pourquoi attendre pour dire je t’aime, pourquoi remettre tout à demain? Et si demain était notre aujourd’hui…

« On ne peut pas rattraper le temps perdu, mais on peut arrêter de perdre son temps » Jennifer Lawrence.

 

 

Amanda : « Je ne sais pas ce qui est arrivé…« 

Dawson : « La vie« 

 

A très vite,

Emeline.